Accueil » Moselle » Site archéologique du Mont-Saint-Germain

Le site archéologique du Mont-Saint-Germain est situé à 7 kms à l’ouest de Metz. Il occupe un éperon calcaire de la Côte de Moselle, à plus de 300m d’altitude, qui domine au nord la vallée du ruisseau de Montvaux et au sud, par un abrupt plus prononcé, la vallée du Tagnon. Cette position stratégique utilisée dès l’antiquité permettait de contrôler, au Moyen-Age, la route qui joignait Metz à Verdun, Reims et Paris.

Du plateau vers l’extrémité vers l’extrémité du promontoire, on rencontre successivement trois talus de taille imposante.

Le premier, précédé d’un fossé et actuellement planté de pins, est sans doute protohistorique : il est à mettre en relation avec les vestiges d’un habitat gaulois (IVème siècle avant J.C.) bien attesté au sud du site.

Les autres talus marquent l’emprise d’un grand château féodal de la fin du XIIème siècle dont les vestiges dont les vestiges d’une tour et quelques parements de murs sont encore visibles. Un bois de chênes recouvrant un sol bouleversé correspondant à la surface intérieure du château arasé.

A la pointe du promontoire apparaissent les ruines d’un prieuré qui abritait une petite communauté religieuse dépendant de l’abbaye Saint-Vincent de Metz. Des textes d’archives du Xième siècle mais aussi le pan de la tour de l’église et d’autres éléments d’architecture attestent son origine romane. Il fut remanié à diverses époques.

 

L’église et les bâtiments annexes sont construits sur une nécropole mérovingienne (VIème – VIIème siècle). Ce cimetière fut réutilisé et agrandi aux époques ultérieures, du fait que l’église priorale était aussi l’église paroissiale des villages de Châtel-Saint-Germain et d’Amanvillers jusqu’en 1760).

Les découvertes archéologiques ont révélé également que le site a été fréquenté au Néolithique et qu’une occupation, sans doute de type militaire, a existé à l’époque gallo-romaine de la fin du IIème siècle au début du Vème siècle.

La diversité des occupations à travers les âges (militaires, religieuses, civiles) ainsi que l’énigme posée par l’existence d’une nécropole mérovingienne sur un site de hauteur constituent l’originalité et l’intérêt archéologique du Mont-Saint-Germain. La richesse et la variété du paysage que l’homme a modelé à travers les âges (talus, fossés, bois, clairière et flore) ajoutent un attrait touristique à l’intérêt historique.

Le ministère de la Culture et le Service Régional de l’Archéologie (DRAC), le Conseil Général de la Moselle, la Municipalité de Châtel Saint-Germain ainsi que la communauté de Metz Métropole se sont appliquées à étudier et à mettre en valeur ce site.

 

 

Le prieuré de l’abbaye bénédictine de Saint-Vincent de Metz est installé à l’extrémité du plateau en bordure du versant ouest. Son église a été construite au XIIe siècle en style roman. C’est un édifice là trois vaisseaux. L’abside semi-circulaire est flanquée de deux chapelles dans le prolongement des collatéraux. Les autels maçonnés subsistent. À l’opposé du vaisseau principal, s’élève la tour-clocher dont un pan se dresse encore à 9 m de hauteur. Elle est encadrée de pièces destinées au service du culte. Des remaniements importants interviennent au XIVe siècle, comme l’ajout d’un porche au nord. Cette église a servi d’église paroissiale pour les villages voisins jusqu’à sa destruction en 1760.

 

C’est au XIV’ siècle que le vestibule nord est ajouté. À l’occasion de ce remaniement, le rez-de-chaussée de la tour ainsi qu’une partie au moins du collatéral nord sont voûtés.

Une charte de l’abbé de Saint-Vincent de Metz évoque, en 1026, une église, antérieure à l’édifice actuel, dédiée à Saint Germain au lieu dit -castels”. En 1140 l’évêque de Metz, Etienne de Bar, confirme l’abbaye bénédictine de Saint-Vincent dans la possession de l’église de Saint-Germain et lui impose de mettre des religieux au prieuré. À la fin du Xlle siècle, d’autres documents (bulles pontificales, etc.) évoquent le prieuré et son église.

L’église du prieuré dessert les villages de Châtel-Saint-Germain et d’Amanvillers en tant qu’église paroissiale. Toutefois, le prieuré rentre en décadence à partir du XVe siècle, mais son statut d’église paroissiale oblige les paroissiens à le fréquenter pour les grandes célébrations religieuses.

Aussi, en 1754 et en 1755, les habitants des deux paroisses adressent une requête à Mgr Coislin évêque de Metz, pour ne plus avoir à se déplacer vers ce lieu difficile d’accès. Ils obtiennent gain de cause en 1760. L’église du Mont Saint-Germain est alors démolie et ses pierres alimentent un four à chaux installé sur le site. Un nouvel édifice religieux est construit dans le village de Châtel de 1764 à 1766 : c’est l’église paroissiale actuelle.

 

L’église a été bâtie à l’époque romane comme l’attestent des documents du XII’ siècle et comme le confirment son plan ainsi que les éléments décoratifs des baies (conservés au centre socio-culturel de Châtel).

Elle mesure 27 m de longueur pour14,50 m de largeur. Elle est construite en moellon calcaire enduit de mortier de chaux, la pierre de taille étant réservée aux chaines d’angles et au vestibule situé au nord ? L’édifice est de type basilical, car la nef comporte trois vaisseaux, initialement plafonnés, séparés par de grandes arcades reposant sur deux rangs de 5 piliers à base carrée.

Le vaisseau central se termine à l’est par une abside hémicirculaire initialement voûtée en cul de four, alors que les collatéraux sont pourvus de chapelles à chevet plat. Abside et chapelles, au sol surélevé, ont conservé leur massif d’autel. Une pierre sculptée (table ou devant du maître-autel) comporte un décor en bas-relief représentant une roue à neuf rayons. Elle a été déposée au Centre culturel de Châtel-Saint-Germain.

À l’ouest subsiste un grand pan de mur de la tour-clocher comportant une fenêtre romane. Cette tour est flanquée d’une pièce au sud et de deux autres au nord dont la fonction précise n’est pas connue. La plus septentrionale, plus profonde, pourrait être antérieure à la construction du Xlle siècle.

 

Galerie photos du site archéologique du Mont-Saint-Germain

 

Que visiter à proximité du site archéologique du Mont-Saint-Germain:

A proximité du Mont-Saint-Germain, vous pourrez visiter l’Aqueduc de Jouy-aux-Arches.

 

Liens:

Site officiel de la commune: Mont-Saint-Germain